5 trucs pour contrôler les Pensées Obsessionnelles

pensées obsessionnelles
Pensées obsessionnelles : faire taire le singe bavard dans votre tête

Lorsque l’on se sent victime de pensées obsessionnelles, on a souvent l’impression d’avoir un hamster qui courent dans sa roue sans s’arrêter, un singe qui ne se tait jamais ou à un disque rayé qui joue toujours la même musique affreuse dans la tête.

C’est comme si vous étiez en permanence hyper focalisé sur le négatif, qu’il s’agisse d’un mauvais résultat à un examen, d’un entretien d’embauche raté ou d’une dispute avec un proche.

Comme si notre cerveau ne faisait que retenir les événements désagréables et oublier complètement les événements heureux.

Les pensées obsessionnelles sont pénibles car elles apportent rarement des idées ou des solutions nouvelles pour résoudre un problème.

Au contraire, elles prennent le dessus sur nos émotions et en amplifient les mauvaises.

Alors, comment pouvons-nous nous empêcher d’avoir des pensées obsessionnelles?

Continuez à lire pour découvrir mes cinq recommandations sur la façon de se débarrasser des pensées obsessionnelles

1/ Reconnaissez le problème : à quel moment les pensées obssesionnelles apparaissent

La première étape pour changer une habitude consiste à en prendre conscience lorsqu’elle se produit.

En d’autres termes, nous devons d’abord reconnaître nos habitudes avant de pouvoir les modifier.

Lorsque nous sommes piégés dans un cycle cognitif, nous nous rabattons souvent sur une vieille habitude. C’est comme se ronger les ongles sans réfléchir ou consulter les réseaux sociaux toutes les quelques minutes.

LISEZ AUSSI :  Comment Vivre Simplement

Pensez « Stop ! » la prochaine fois que vous vous surprenez à ruminer (dites « STOP! » à voix haute ou dans votre tête pour briser le cycle).

Vous pouvez aussi visualiser une poubelle pleine de mauvaises pensées. Dès qu’une pensée obsessionnelle surgit dans votre tête, vous pouvez vous en débarrasser facilement en la jetant dans la poubelle.

Chaque fois que vous sentez que vous ruminez sur une mauvaise pensée, utilisez la technique qui fonctionne le mieux pour vous.

2/ Identifiez ce qui vous préoccupe vraiment

Lorsque nous sommes coincés dans une boucle de pensées obsessionnelles, nous avons généralement la peur sous-jacente que quelque chose d’horrible va se produire.

Vous êtes peut-être obsédé par une erreur professionnelle, une dispute non résolue avec votre partenaire, un conflit avec un ami ou le fait que vous ne vivez pas la vie que vous aviez imaginée pour vous.

Quelle que soit la raison, essayez de condenser vos pensées négatives en une seule ligne, par exemple : « J’ai peur de perdre mon emploi » ou « Je suis en colère contre ma copine à cause de la façon dont elle m’a traité ».

Être capable de faire face au vrai problème vous donne du pouvoir.

Demandez-vous : « Quelle est la pire chose qui pourrait arriver ? » « Puis-je y faire face ? » La réponse est très probablement oui.

Vous y ferez face sur le moment, tout comme vous l’avez fait par le passé face à l’adversité. Cela vous aidera à atténuer une partie de votre anxiété.

3/ Méditer en pleine conscience

Nous passons tellement de temps à ruminer nos erreurs passées ou à anticiper les événements futurs que nous prenons rarement le temps de profiter du moment présent.

LISEZ AUSSI :  Comment rester en forme pendant les fêtes de fin d'année (2021)?

La méditation en pleine conscience peut vous aider à réduire vos pensées et à augmenter vos sensations.

Prenez un moment pour entrer en contact avec vous-même chaque fois que vous vous trouvez en mode « pilote automatique », par exemple pendant que vous déjeunez à votre bureau ou que vous consultez vos réseaux sociaux en attendant un ascenseur. Vous pouvez aussi pratiquer la marche méditative.

Concentrez votre attention sur ce que vous voyez, entendez, sentez, ressentez et goûtez. Cela pourrait vous aider à rester dans le moment présent.

Lorsque vous remarquez que votre esprit voyage vers le passé ou le futur, ramenez-le doucement vers le présent.

Vous découvrirez finalement que vos pensées obsessionnelles sont fondées sur des préoccupations concernant l’avenir ou le passé, et non sur la réalité.

4/ Lacher prise et acceptation

Prenez le temps d’identifier l’origine de vos préoccupations. Beaucoup d’entre elles sont susceptibles d’être liées à des attentes futures ou à des blessures, des erreurs ou des regrets du passé.

Acceptez votre situation telle qu’elle est pour l’instant.

Je comprends à quel point c’est difficile, mais je sais aussi que la façon dont nous y pensons conditionne la douleur et la souffrance que nous éprouvons. Acceptez-vous dans votre situation actuelle.

Ne cherchez pas à ce que les choses soient différentes.

Lorsque vous vous retrouvez obsédé par le passé ou préoccupé par l’avenir, posez-vous la question suivante :

« Puis-je faire quelque chose à ce sujet dès maintenant ?

Si la réponse est non, essayez d’accepter la situation telle qu’elle est. Prenez quelques respirations profondes et faites quelque chose que vous aimez.

LISEZ AUSSI :  Les 10 Meilleures Affirmations Positives Pour Perdre du Poids

Si vous avez répondu oui, trouvez ce que vous pouvez faire et passez à l’action.

5/ Accordez-vous une pause où vous aurez le droit de vous inquiéter

Lorsque l’on est anxieux, s’endormir est souvent difficile.

À l’heure du coucher, le mental est envahi par des pensées sur nos relations, notre corps et l’image que l’on en a, le boulot, les finances, l’avenir et ce que nous allons manger le matin, le midi et le soir suivant.

C’est fatigant et certaines personnes restent ainsi éveillées toute la nuit, inquiètes.

L’idée que je developpe ici est de vous accorder un temps limité pour vous inquiéter (environ 15-20 minutes), ce qui vous aidera à reprendre le contrôle de vos pensées.

Notez qui vous vient à l’esprit pendant ce « temps pour s’inquiéter ».

Vous pouvez aussi vous répéter ceci, la nuit, lorsque vos pensées vous empêchent de dormir : « Rien ne va se résoudre maintenant, il est temps de dormir, je pourrai y réfléchir demain à tête reposée ».

Cela demande des efforts, de la répétition et de l’amour de soi, comme toute nouvelle compétence.

Ne vous sentez pas comme si vous aviez échoué si vous avez une pensée effrayante ou anxieuse. Soyez compréhensif avec vous-même et réalisez que vous n’avez pas à tout accomplir d’un coup.

Si les pensées obsessionnelles nuisent gravement à votre vie ou sont trop difficiles à surmonter, je vous recommande de consulter un thérapeute. En complément vous aussi essayer l’auto-hypnose.

>