Restez cool : 8 réactions saines à avoir envers quelqu'un qui est en colère - Utilisez La Pensée Positive Pour Une Vie Réussie
31

Restez cool : 8 réactions saines à avoir envers quelqu’un qui est en colère

gestion de la colèreAvez-vous déjà été dans une situation où la personne en face de vous se met à “péter les plombs” de colère et de rage ? Comment êtes-vous censé réagir à ça ? Y a-t-il un moyen de désamorcer sainement la situation ?

Bonne nouvelle ! Aujourd’hui je vous donne quelques astuces pour gérer ce genre de situation sans casse :

1. Ecoutez sans rien dire. Lorsque que nous sommes en colère, nous voulons exprimer ce que nous ressentons. Et, en général, c’est la première personne dans le coin qui prend tout en pleine face.
Une bonne technique pour commencer est de ne rien dire et de laisser la personne vider son sac. C’est souvent suffisant pour désamorcer la colère.

2. Ne vous inquiétez pas d’avoir raison ou non. Vous pourrez en reparler plus tard lorsque la personne sera calme. Vous voulez calmer la situation, pas mettre de l’huile sur le feu.

* Les combats d’égos “C’est pas moi c’est toi!” ne sont jamais productifs.

3. Dites-lui que vous êtes désolé. Même si vous n’êtes pas responsable de la colère de l’autre vous pouvez parfaitement lui dire : “Je suis désolé que tu sois en colère”. De façon assez étonnante, ces quelques mots peuvent calmer assez rapidement une personne en colère.

4. Essayez de relativiser. Vous pourriez dire un truc du genre “Je ne te blâme pour ta colère. Ce n’est pas ce que tu es vraiment. Je pourrais me sentir comme toi dans la même situation”.

Lorsque la personne en colère sent qu’elle ne plus seule au monde, elle se calme souvent. Elle se sent comprise et la colère se dissipe.

5. Suivez votre instinct de survie. Bien que la plupart des personnes n’iront pas jusqu’aux menaces et à l’agressivité physique pendant un accès de colère : suivez votre instinct !

Si vous vous sentez en danger à un moment ou à un autre, quittez l’endroit sans hésitation et sans rien dire de plus à l’autre personne.

6. Après quelques minutes, changez de sujet. Lorsque vous pensez que la personne a assez vidé son sac, essayez de pousser la conversation vers quelque chose de positif.

* en changeant son point d’attention vers quelque-chose de positif la personne en colère se sentira beaucoup mieux. Vous pouvez lui donner un coup de pouce dans ce sens ;).

7. Offrez votre soutien moral. Vous pouvez dire : “Si je peux faire quelque-chose pour toi dis-le moi” ou “Que puis-je faire pour t’aider?”.

La personne en colère sentira qu’elle a quelqu’un sur qui compter. C’est une pensée réconfortante :).

8. Soyez positif et encourageant. “Je suis sûr que tu vas trouver une solution à cette situation”

* Trouvez la formule la plus encourageante pour la situation, croyez-y et exprimez-la!

Savoir comment réagir aux personnes en colère est un outil formidable à avoir parmi vos aptitudes sociales ;).

J’espère que ces quelques astuces vous aideront à désamorcer ce genre de situation pas très cool.

Pour aller plus loin dans la gestion des personnes difficiles, je vous offre une vidéo gratuite. Il s’agit des 3 Étapes Secrètes de la critique efficace. Vous y apprendrez comment critiquer sans vexer et avoir plus de chance d’obtenir que l’autre change de comportement. Pour voir la vidéo il vous suffit de cliquer sur le gros bouton si dessous et de m’indiquer où je dois vous en envoyer l’accès !
Éduquer Positivement

 

 

 

  • de@coaching dit :

    j’ai horreur des gens qui s’énervent et j’ ai horreur de m’énerver, ces petits trucs vont pouvoir m’aider à rester plus calme également

  • Becqué Véronique dit :

    Mon seul regret, c’est d’apprendre ces conseils, aujourd’hui car mon comportement m’a fait perdre la personne auquel je tenais le plus.
    Le coté positif, je sais comment le reconquérir mais je dois faire preuve de patience et c’est un peu mon talon d’Achille: l’impatience.
    Mais je sais que rien n’est du au hasard et si je reçois ces conseils aujourd’hui c’est parce que aujourd’hui, je peux les appliquer et je peux réussir.
    Merci, pour l’aide précieuse d’autant qu’aujourd’hui je suis en mesure de les appliquer. Le temps fera le reste.

  • J’essaie de me mettre à la place de l’autre, d’avoir de l’empathie, même si c’est compliqué quand la personne est vraiment en colère. Mais j’opte aussi pour la première solution, je laisse la personne vider son sac dans un premier temps, avant d’émettre la moindre remarque.

  • Ju Osteo dit :

    De bons conseils alors que j’étais sur le point de m’énerver contre un modérateur de forum qui supprime mes messages pour des raisons absurdes 🙂 En revanche, dans ce cas précis, suivre mon instinct de survie ne m’a pas aidé des masses

  • Hello,
    Personnellement, je laisse la personne parler sans rien dire, et en général l’incendie s’éteint tout seul, et si je sens que cela peut dégénérer, alors je n’hésite pas à m’en aller, les grosses disputes qui ne mènent nul part ou les bagarres, très peu pour moi.
    Par contre si ce sont des personnes très proches, alors là j’essaie plutôt de faire preuve de compassion et de chercher à les aider.

  • Wouah, chapeau bas. Perso, j’ai tendance à m’emporter si je suis concerné dans la colère de l’autre. Je déteste me faire hurler dessus et je démarre au quart de tour. C’est sûrement une question d’égo. La prochaine fois que je serais confronté à ce genre de situation, je laisserai passer l’orage.

  • Stéphane@référencement naturel dit :

    C’est vrai que la plupart du temps, rester calme permet de calmer rapidement la personne en colère, il faut relativiser et se dire qu’elle n’en a pas forcément personnellement après nous, même si ce n’est pas très agréable de se faire crier dessus. Cela dit chaque personne est différente à gérer, donc disposer de l’ensemble de ces conseils est une bonne chose pour ensuite utiliser la réaction la plus adaptée.

  • phatsarr dit :

    Vrai mine d’or. On peut rester calme, mais je pense que ça dépend du réaction de celui qui est en colère. S’il insiste et nous tient tête, mieux riposter pour ne pas rester ridicule lol

  • Armel dit :

    Autrefois, je m’emportais très rapidement ou sinon essayais à tout prix d’avoir le dernier mot et pour se faire utilisais le clouage de bec. Aujourd’hui j’ai compris que cela ne sert à rien et qu’il vaut mieux utiliser l’empathie pas le fait de prendre pitié des gens mais simplement d’essayer de voir les choses avec leurs filtres pour comprendre leur point de vue. Et la plupart du temps on arrive comme ça à ne pas soi-même se mettre en colère face à quelqu’un qui l’est.

  • Je crois que le sport est ce qui m’a aidé à changer pour contrôler ma colère. J’etais comme Armel avant et je m’enervais pour un rien. Le sport m’a aidé à tout relâcher et je suis devenu très zen avec le temps. Les gens en arrivent maintenant à s’enerver que je ne m’enerve pas contre eux 🙂

  • David dit :

    Merci pour cette liste mais j’avoue que c’est difficile, et je suis plutôt du genre à couper la parole… 😳

  • Vincent@info musique dit :

    Pour calmer les personnes très énervées, l’empathie est une valeur sure, moi je commence toujours par là, et les rares fois où cela ne fonctionne pas, j’avise et j’essaie de trouver une porte de sortie. Mais je penserai aussi à la technique du détournement d’attention la prochaine fois en abordant un autre sujet dès que l’occasion se présente, cela me semble un très bonne solution aussi.

  • Bonjour,
    Voici ma réponse quand les gens sont en colère, je m’arrange pour revenir, ou appeler plus tard, ou pour partir de chez moi, ainsi je désamorce le conflit.
    Ainsi les gens se calme, et nous en parlons beaucoup mieux plus tard.

  • Madi@zapping dit :

    Jusqu’à il y a plusieurs mois de ça, je coupais la parole et j’entrer pour le clash… mais maintenant, je fais plus ou moins ça… d’ailleurs j’ai été rarement en colere; parce que j’ai trouvé la paix.

  • Joseph@Citronnade dit :

    Tout comme Julien j’ai réussi à m’apaiser grâce au sport et notamment à la slackline que je vous invite à découvrir. Cela permet de garder le self contrôle et de relativiser dans des moments de conflits. Finalement on s’aperçoit que tout est dans la tête !

  • Il est pas rare d’avoir affaire à des situations de ce genre dans la vie courante mais il est parfois difficile d’en tirer quelque chose de très cohérent et surtout de garder soi même son calme.

    Même si parfois il est possible de rester des heures sans parler face à une crise de nerfs d’une personne, cela nous monte la colère la plupart du temps.

  • Merci de mettre a profit,tout votre savoir,avec autant de simplicité
    Et merci aussi de la bonté qui se dégage des textes,on la capte et elle crée déjà un bien-être

  • Mike@golf nantes dit :

    Le plus souvent c’est moi qui suis en colère, et c’est toujours après coup que je réalise que ce n’est pas top ce que je fais subir aux autres. Ce qui est vrai par contre c’est que ceux qui me soutiennent arrivent à me calmer assez rapidement.

  • Alexandra@L'univers de l'attraction dit :

    Merci pour cet article!

    Je me demandais justement que faire, cet article tombe à pic et me conforte dans l’idée que je ne fais pas tout de travers lorsque mon homme est en colère à propos de quelque chose.

    J’applique toujours le point 1: écouter sans rien dire. Peut-être par peur qu’il s’en prenne à moi. Pourtant ce n’est jamais après moi qu’il en a quand il s’énerve, mais je me dis qu’en rajouter ne le fera pas se calmer.

    Alors je me tais, je laisse passer sa colère et on en discute après. Et surtout je ne l’accable pas de reproches sur son attitude. Ca ne sert à rien.

    Avec cet article, je vais pouvoir un petit peu plus approfondir avec les autres points énoncés lorsque la situation se présentera à nouveau 🙂

  • Amandine@incroyable talent dit :

    Moi je vis avec quelqu’un de très colérique, je vous assure que c’est pas facile tous les jours! Moi ma technique elle est très simple, je m’en vais et le laisse crier tout seul, c’est radical, il s’arrête immédiatement…jusqu’à la prochaine fois :/

  • Fred@www.jnconseil.com dit :

    Personnellement j’ai beaucoup de mal à rester zen face à quelqu’un qui s’énerve. J’aimerais avoir ce self contrôle mais je ne l’ai pas. Cela doit faire écho en moi à je ne sais quoi, je ne peux rester passible et attendre que cela passe. J’espère que bientôt j’y arriverai.

  • Marine@Coach montpellier dit :

    Bonjour Franck!

    je suis ravie de lire ton article car je me rend compte qu c’est l’attitude que je met en place!
    Je me suis rendue compte depuis bien longtemps déjà que nous ne sommes pas responsable de la colère des autres…Quelque chose résonne à un moment donné chez la personne…Et c’est ainsi!
    Ne pas chercher à avoir raison, en voilà un bon conseil….Laisser la personne s’exprimer et faire preuve de compréhension permettent de désamorcer bien des bombes!

  • titi@chambre d'hotes toulouse dit :

    En général je choisi la solution de ne rien dire. Mais par la suite je de lui dire ce qu’il veut entendre mais lui livre le fond de ma pensée en même temps.

  • kelly@vimax dit :

    Merci c’est un réel plaisir de lire votre article et de voir tous ces conseils parce que moi j’ai vraiment horreur de voir une personne s’énerver ça me met hors de moi. Des fois je m’énerve comme lui ou je me tait jusqu’à ce qu’il se calme .

  • Yaatoo dit :

    Je serais plutôt du style à me taire et attendre que ça se calme…

  • Gérald@sudoku compliqué dit :

    Parfois quand j’ai dis que j’étais désolé, ça n’a pas vraiment marché, mais toutes les autres propositions sont très bonnes à utiliser 🙂

  • Pascal dit :

    Personnellement j’utilise les points 1-2 et 7.
    Les autres points seront à essayer la prochaine fois que je me trouve dans ce genre de situation.

    merci pour ces suggestions

  • Billy Franck dit :

    De bons conseils, moi aussi je suis en train de faire quelque chose du genre comédie, eh soyons toujours cool. C’est vrai

  • Benjamin@devis sauna dit :

    La colère peut parfois s’avérer très difficile à désamorcer, et effectivement je pense que montrer sa compréhension est le meilleur moyen de calmer quelqu’un. Il faut faire comprendre à la personne qu’elle n’est pas seule.

  • MarianeLAFLEURE dit :

    Personnellement, je suis du genre comédienne, j’ai l’habitude de rire tous les temps mais parfois quand quelque chose m’enerve, j’arrive toujours à rigoler.

  • Clara dit :

    Merci pour ces informations très intéressantes !
    Il m’arrive souvent de ne pas savoir réagir face à une personne qui est en colère, la plupart du temps je m’ennerve et au bout d’un certain moment j’abandonne et je laisse tomber…
    Le cas qui m’est le plus difficile est que je suis confrontée à une personne que je connais très bien qui est souvent ennervé a cause de la fatigue et il est souvent incapable de savoir ce qui le met dans cet état et donc il s’énerve encore plus :/ si vous avez une solution je suis preneuse 🙂

  • >