Muscler votre langage corporel pour favoriser la pensée positive

Muscler votre langage corporel pour favoriser la pensée positive

pensee positive et langage corporelBonjour chers lecteurs,

Ici Romain, le Décodeur du Non-Verbal.
(je viens de prendre possession du blog de Franck le temps d’un article) 🙂

Si vous êtes comme moi, vous êtes certainement un adepte de la pensée positive. Parce qu’on le sait tous :

La pensée positive est LE terrain de jeu où aiment s’adonner les vies heureuses, pleines de succès et où les rêves (mêmes les plus ambitieux) se réalisent.

Cela fait maintenant plus d’une dizaine d’années que je vis cette vie épanouie en appliquant quotidiennement la pensée positive.

La pensée positive m’a permis par exemple de construire une entreprise prospère où j’aide chaque jour mes clients à développer des relations d’exception en leur apprenant simplement à mieux communiquer avec leurs gestes.

Je vous dis cela non pas pour paraître arrogant mais avec beaucoup de recul et d’humilité.

Car construire ce terrain fertile de la pensée positive dans ma vie n’a pas été facile.

Bien au contraire. En cours de chemin, je suis tombé sur un challenge de taille.

Peut-être le rencontrez-vous vous-aussi aujourd’hui !

C’est pour cette raison que je souhaitais écrire cet article sur le blog de Franck. Afin de vous aider à surmonter ce challenge et à en partager avec vous la solution.

Le “schéma classique“ de la pensée positive (Interne > Externe)

Je vais résumer ici peut-être une banalité mais elle est importante pour la suite de notre histoire.

Quand on parle de pensée positive, d’abondance, de loi de l’attraction, j’ai remarqué que le schéma est souvent similaire :

Qu’il suffit d’être au clair dans sa tête, de travailler sur son mental, de développer la pensée positive pour que les résultats, à terme, se voient à l’extérieur (argent, réussite, amour, etc .)

Certains rajouteront aussi qu’il faut agir pour que ce schéma mental interne se transforme en réalité extérieure concrète.

Donc à mes débuts, je voyais le succès dans la vie via ce schéma.

C’est à dire par une transformation tout d’abord interne avec une bonne gestion de mes émotions et de mes pensées qui, ensuite, se matérialiseraient concrètement dans ma vie par plus de bonheur.

Sur le papier, ça se tenait.

Mais c’était sans compter sans CETTE inconnue de l’équation : comment construire un terrain fertile à la pensée positive ?

Pourquoi je vous pose cette question ?

Car je me suis rendu compte d’une chose.

Malgré toute ma bonne volonté à penser positivement, à suivre ce schéma Interne > Externe, je me trouvais régulièrement noyé par mes émotions négatives.

J’avais beau “essayé“ de changer ces émotions dans ma tête, je n’y arrivais pas.

Je savais que c’était mal, que c’était “contre“ la pensée positive, mais je ne pouvais rien y faire.

Le “nouveau schéma“ de la pensée positive (Externe > Interne > Externe)

Et un jour, grâce à mon expertise de la communication non-verbale (je suis l’auteur du blog le Décodeur du Non-Verbal), je me suis rendu compte que l’ancien schéma n’était pas le plus efficace ou juste : démodé.

C’est à dire que le plan du type Interne > Externe n’était pas suffisant pour pouvoir constamment être dans une attitude positive.

Je me suis rendu compte qu’il fallait le modifier en : Externe > Interne > Externe.

D’ajouter simplement une étape avant la pensée positive pour que celle-ci devienne automatique sans ne plus jamais avoir à y penser consciemment ensuite.

Et pour se faire, je devais apprendre à muscler mon langage corporel.

Développer un terrain fertile à la pensée positive grâce au langage corporel

Vous allez faire un peu de science et plus particulièrement vous allez jeter un oeil à votre physiologie en tant qu’être humain.

En tant qu’être humain, vous êtes (et moi aussi d’ailleurs) ce que l’on pourrait appeler une machine hormonale.

C’est à dire que vos actions dépendent de vos émotions et que vos émotions sont le fruit d’un savoureux mélange d’hormones que sécrète votre corps au quotidien.

Les hormones, ce sont ces substances chimiques dans votre corps, qui en fonction de leur composition chimique, vont être précurseurs de bonheur ou de tristesse – de pensées positives ou de pensées négatives.

Par exemple, la sécrétion de dopamine et d’endorphine favorisent la confiance en soi et la pensée positive. A l’inverse, le cortisol ou l’adrénaline sont les hormones du stress et sont régulièrement associés aux émotions négatives.

Ce que je cherche à vous expliquer ici, c’est que même avec votre meilleure volonté (celle de changer votre état interne consciemment pour développer votre pensée positive) il se peut que vous le fassiez sur un terrain miné de ces hormones négatives.

Et dans ce cas, la pensée positive a énormément de mal à se développer.

Maintenant la bonne nouvelle, c’est que ceci n’est pas une fatalité. Dans le sens où avec un bon comportement, avec de bonnes habitudes et l’utilisation ingénieuse de votre langage corporel, vous pouvez facilement modifier votre état interne et créer un terrain fertile à la pensée positive.

C’est pour cela que je vous disais préférer le schéma Externe > Interne > Externe plutôt que l’ancien schéma Interne > Externe.

Alors que faut-il faire concrètement dans cette première étape externe pour la maitriser ?

Muscler votre langage corporel pour accroître la pensée positive

Je vous propose de découvrir les postures énergisantes (attention je remets ma casquette du Décodeur du Non-Verbal), c’est à dire d’utiliser vos gestes pour créer en un instant un terrain fertile à la pensée positive.

J’accompagne un grand nombre de clients qui viennent me voir pour développer leur confiance en eux et chaque coaching démarre par une ré-appropriation de leur corps, de leur langage corporel notamment grâce aux postures énergisantes.

Les « Postures Énergisantes » permettent d’hacker vos émotions lorsque vous sentez que vous n’arrivez pas à être positif.

Elles vont vous permettre de changer votre état émotionnel de stress vers un état rempli d’énergie et de motivation en faisant en sorte que votre corps sécrète les bons hormones (dopamine, endorphine, testostérone)

Qu’est-ce qu’une posture énergisante ?

Une posture énergisante a la particularité de donner de l’ampleur à votre langage corporel.

Par exemple, la posture Akimbo est une posture énergisante. Mains posées sur les hanches, bras écartés :

Pourquoi prendre de l’ampleur avec vos gestes ?

Car quand on se sent à l’aise, que l’on est positif, c’est ce que l’on fait. On prend de la place avec notre corps.

On a tendance à s’étirer, à prendre de la place avec nos bras et c’est exactement ce que vous devez faire avec votre corps quand vous sentez que la pensée positive vous échappe : prendre de la place avec votre corps.

Si vous restez recroquevillé ou renfermé sur vous-même par le stress, vous êtes mal parti pour changer votre état interne en positif.

Les recherches sur l’impact du langage corporel

Cela peut peut-être vous paraît farfelu :

Qu’il soit possible de changer / modifier vos émotions en utilisant simplement une posture bien particulière.

Mais cela fonctionne pour de vrai et je tiens à rendre à César ce qui lui appartient.

Cette découvrete est le fruit d’années de recherche à l’université Harvard et notamment celles conduites par la psychologue Amy Cuddy qui a réussi à montrer qu’en tenant simplement votre corps de manière expansive pendant 2 minutes (type position Akimbo), cela augmente votre niveau de testostérone, l’hormone lié au pouvoir et à la dominance et que cela diminue le cortisol, l’hormone du stress.

Adoptez aujourd’hui un nouveau langage corporel

Ce que je voulais vous transmettre dans cet article, c’est ma découverte du nouveau schéma de la pensée positive : EXTERNE > INTERNE > EXTERNE tout en espérant vous avoir convaincu d’essayer. Ne serait-ce qu’une fois.

C’est à dire que la première étape essentielle (avant tout autre) est d’utiliser votre corps pour créer votre terrain fertile à la pensée positive.

Pour rappel, plus vous prenez de la place avec votre corps, plus vous allez générer des émotions positives.

En adoptant ce type de posture énergisante, vous envoyez à votre cerveau que vous êtes en charge de la situation et en charge de votre vie.

Cela peut vous paraître étonnant mais je vous invite encore une fois à essayer.

Si vous avez très prochainement besoin d’adopter la pensée positive et que vous sentez que le moral n’est pas au top, prenez le temps de modifier votre physiologie pour que votre psychologie soit prête à accepter la pensée positive.

Pour aller plus loin :

Cet article a été rédigé par Romain du blog le Décodeur du Non-Verbal sur lequel il partagera volontier avec vous son expertise de la communication non-verbale et du langage du corps dans le but de vous aider à développer une communication d’exception avec votre entourage.

2 comments
Miguel@lindependantbelge.be

Dans le même style de externe > interne > externe, je travaille depuis quelques peu avec l’auto-hypnose pour modifier mon état mental de pensée. C’est encore trop tôt pour vous dire si cela fonctionne chez moi, mais j’y crois.

Reply
druais

Étant adepte du « se soigner soi meme »,
J ai toujours guidé ma vie par l Amour, parfois j etais heureuse(partage), parfois déçue… la clef est de ne rien attendre en retour, donner est mieux que de recevoir;)
Avec les difficultés et la solitude ces vilaines pensées revenaient parfois à la charge (surtout la nuit les fourbes?) mais en lisant cet article , ton article, j ai décidée d avoir des pensées positives et de prendre toute la place dans mon lit partant de mon ventre pour aller jjusqu’à ma tête la pointe de mes doigts, demes pieds=
U ne révélation associer le geste large à une pensée qu’ il est aussi!
Plus besoin de réconfort, le confort est en moi ! MMerci.
Marie?

Reply
Click here to add a comment

Leave a comment: